Grease s'invite à Mogador

May 13, 2018

 

Grease, la Comédie Musicale de Jim Jacobs et Warren Casey s’invite à Mogador !

 

Qui ne connait pas l’histoire du bad boy au perfecto de cuir qui tombe amoureux de la douce et (un peu) niaise jeune fille au carré blond impeccable ? Qui n’a pas déjà dansé sur l’air You’re the one that I want  ou Greased Lightning ? Qui enfin a oublié le cultissime duo de Dany Zuko et Sandy Olsson, incarné par John Travolta et Olivia Newton-John dans le film Grease, sorti en 1978 ?

 

Une histoire culte donc… Quelles personnes seraient alors assez culottées pour espérer réadapter ce classique sans retomber dans le « déjà-vu », sans craindre de ne pouvoir se détacher des visages que nous connaissons tous ? C’est pourtant le défi que s’est lancé Nicolas Engel.

 

Si, alors que nous foulions la moquette du hall du Théâtre, nous craignions de regretter les acteurs que nous avions toujours connu, la surprise fut agréable dès la première scène : pas une seule fois la comparaison n’a été faite ! Alexis Loizon, qui revêt le blouson de Dany Zuko impressionne par son charisme : le flegme du bad boy pourtant un peu looser, la démarche trainante... Autant une réussite que la belle Alyzée Lalande, dont on retient la voix claire et le jeu d’acteur qui donne un peu de piquant et de profondeur à l’originelle Sandy.

 

Le duo comique de la grincheuse directrice d'école Miss Lynch et du timide Eugène structure le musical et lui apporte la nouveauté qu’on recherchait. Les malicieuses Pink Ladies répondent aux T-Birds dans une mise en scène et un jeu de lumière qui jouent sur les genres.

 

Côté personnage, on regrettera peut-être un peu celui de Rizzo, jeune femme complexe à l’insolence attachante et qui pourtant semble bien fade. Son solo dans There are worst things I could do ne transcende pas plus que cela, même si l’on ne peut nier les qualités vocales et techniques de la comédienne…

 

 

Néanmoins la troupe est jeune, dynamique et impliquée dans son jeu d’acteur. Nombreuse, elle sublime les chorégraphies, assumées et réalisées sans bavure. C’est un plaisir pour les yeux de voir tous ces jupons et robes colorés tournoyer devant vous. Les décors, certes imposants, sont bien pensés et n’empêchent pas de discerner en fond de scène l’orchestre du musical.

 

 

Une autre de nos craintes peut-être aussi : l’adaptation en français de ces chansons mythiques. Crainte d’entendre des paroles mielleuses et agencées de manière à avoir le bon nombre de syllabes, sans être fidèle à l’essence de la chanson (nous n’aborderons donc pas la déception de la reprise en français de Sandy…). Heureusement certaines chansons conservent leur refrain en anglais et d’autres demeurent en version originale.

 

Spectacle musical réussi donc, et une chose est sûre : ces quelques heures à Rydell High School resteront gravées dans nos souvenirs !

Prenez vos places pour Grease Le Musical jusqu'au 8 juillet 2018 au Théâtre Mogador !

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Bienvenue à bord : Anything Goes, cap sur Londres !

October 27, 2019

1/1
Please reload

Posts Récents

September 18, 2018

April 29, 2018